Conciliation travail-famille…et magasinage en ligne

Dans l’article, What Impact Will E-Commerce have on Us Economy, l’auteur avance que la  hausse de productivité représente une conséquence importante du commerce électronique , puisque  la chaîne de distribution devient plus efficace et moins coûteuse, mais également, du côté du consommateur, parce que le temps investi dans les achats s’en trouve réduit à son tour.

Cet énoncé m’amène à vos présenter un rapport fort intéressant paru dans Advertising Age récemment, sur la nouvelle mère consommatrice, puisque le cœur de l’analyse qui y est présentée va de la même sens.

On le sait, la conciliation travail-famille est probablement le plus grand défi des femmes adultes d’aujourd’hui. De 1976 à 2006, la proportion de femmes en emploi et ayant des enfants de moins de 5 ans est passée d’environ 35% à près de 70% selon un récent rapport de Statistiques Canada. En plus, ces femmes occupent en plus grande proportion qu’avant des emplois de niveau professionnel ou cadre, ce qui amène un niveau de responsabilité plus important. Sans oublier le fait que les nouvelles technologies et l’économie du savoir dans lesquels nous baignons accélèrent sans cesse le rythme de travail de tout un chacun. C’est sans grande surprise donc que ces femmes actives (les 25-54 ans) se disent aujourd’hui plus stressées que celles des générations précédentes et plus aussi que les femmes n’ayant pas à concilier tout cela de front.

Dans le rapport de MARISSA MILEY et ANN MACK, The Rise of the Real Mom, les auteures font ressortir que pour les nouvelles générations de mères, tout avoir ne signifie plus tout faire et qu’elles ont de plus en plus tendance à délaisser les tâches qui prennent du temps mais qui ne font pas partie de leurs compétences principales (mère et employée). La question n’est plus seulement de savoir comment trouver un équilibre entre le travail et la famille mais de rendre efficace la gestion des deux activités de front.

Pour ces nouvelles mères, Martha Stewart est out, elles préfèrent acheter les cupcakes à la pâtisserie et investir le temps ainsi épargné en ne les cuisinant pas pour jouer avec ses enfants. Le magasinage ? Même chose, elles préfèrent avant tout que ce soit rapide, efficace, sans chichi. Faire cinq magasins pour courir les soldes ? Non merci, disent-elle.

Pourtant, selon ce même rapport, ce sont encore elles, en très forte proportion, qui sont responsables des achats de vêtements et de livres pour la maisonnée et elles restent évidemment sensibles au prix.

Plus globalement, elles seront réceptives à tout ce qui pourra contribuer à les dégager rapidement et efficacement des tâches nécessaires mais qui ne sont pas liés à leurs compétences centrales. Mets préparés, outils facilitateurs de ménage, portions individuelles pour les boîtes à lunch, baguette magique (non, celle là n’existe pas encore !)

Dans cette optique, le magasinage de vêtements et de livres en ligne devient une solution séduisante pour ces femmes à la recherche d’efficacité. Pourquoi aller perdre des (précieuses) heures dans les magasins quand on peut en quelques minutes – et quelques clics-  refaire la garde-robe de ses touts-petits ?

Si l’on observe les statistiques d’achalandage de sites marchands de vêtements comme Etsy, Gap, Naarjtie ou autre, on reconnaît bien le profil de nos Real Mom !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :